[IN.pression)

[IN.machina) c’est un peu l’électron libre de l’électro rémoise : il fait ce qu’il veut, quand il veut et comme il veut ! Et pour preuve, ce nouvel EP sort à peine quelques mois après ses [IN.pros) aux sonorités électro/pop. Cette fois-ci le rémois s’aventure loin des sentiers battus pour s’essayer à l’ambiant electro et nous faire voyager sans pour autant renier sa marque de fabrique : les boucles.

Avec la même démarche qu’à ses débuts, in.machina ne se contente pas de prendre des fragments de quelques secondes, de les assembler et de les répéter. Non, il bidouille, dénature, distord… Il joue avec les textures, ajoute des effets de réverbération pour nous faire planer. Si tous les morceaux sont down tempo, chaque titre dévoile un univers précis et provoque des sensations bien définies. Là où certains titres provoquent un sentiment d’apaisement (#02 et #03), voire même une certaine forme d’apathie, d’autres au contraire se révèlent plus angoissants. Le mixage habile de cet EP participe à la mise en place de ces ambiances.

Cet EP est donc une belle découverte. Les ambiances sont variées et son univers électro qui tend vers la dream pop est à la fois accessible et recherché. Il n’y pas ici de faute de goût, ni la volonté d’être catchy à tout prix ! Certes, le propos n’est pas des plus originaux mais on passe un très bon moment à l’écoute de ces 5 titres, pour peu que l’on veuille bien accepter l’invitation à le suivre dans son univers.

Il est fortemment recommandé d’écouter ces cinq [IN.pressions) au casque pour une immersion maximale et apprécier l’« IN.stant » que IN.machina veut nous faire partager.

Léo

//Bandcamp//

Posts created 320

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.