L’Âme du Temple – point de situation #2

Après bientôt 2 ans de mise en oeuvre du plan de restructuration des studios l’Âme du Temple, nous avons demandés à Yoan Angel de nous faire un point de situation de la structure et sur les étapes qu’il reste encore à franchir.

Lors de notre dernière interview, tu présentais le plan de sauvetage de l’Âme du Temple. Qu’en est-il aujourd’hui, presque 2 ans après ?

Yohan : Nous avions fixé une stratégie sur 3 ans consistant à mettre en place un plan de développement en 3 étapes et, à ce jour, un certain nombre d’entre elles on été franchies. Tout d’abord, elles nous ont permis de rendre le projet de l’Âme du Temple plus compréhensible et accessible pour le public grâce à sa rédaction et à son partage. Ensuite de renforcer le soutien financier de certains partenaires publiques grâce au dialogue et  de bénéficier de nouveaux dispositifs de financements. Mais aussi de développer nos fonds propres grâce au renforcement technique de nos activités et à l’aménagement de certains espaces et de bénéficier de l’aide de notre premier partenaire privé, propriétaire de notre local actuel, notamment à travers la réduction de loyers. Au vu des résultats obtenus durant la 2ème année de restructuration et au vu des scénarios proposés dans notre projet, l’association n’a toujours pas réussie à obtenir les moyens suffisant pour le maintien de sa structure dans des conditions décentes. Cependant, elle a tout de même réussi à maintenir son projet en fonctionnement minimum et l’occupation de son local actuel, en mettant en place un scénario de sauvegarde, qui lui permettra de continuer à proposer ses activités jusqu’au 1er trimestre 2021 à condition de se doter de moyens supplémentaires dans les mois à venir.

Sur quels partenaires avez-vous pu vous appuyer pour mettre en place ce plan de développement ?

Y. : Cette restructuration à été premièrement envisageable grâce au soutien de la “Ligue de l’Enseignement” qui nous a fait bénéficié d’un “Dispositif Local d’Accompagnement” et à l’intervention du consultant Grégory Jurado de l’association “Les Cercles”. Mais également grâce au Polca à travers la disponibilité de Rodolphe, avec qui nous avons préparé nos rencontres avec les élus, nos documents de communication, rechercher de nouveaux dispositifs de soutien. C’est également grâce au soutien de la région Grand Est à travers le dispositif “Emploi associatif” et à l’appui de notre demande par M. Marc Sebeyran, premier maire adjoint de la ville de Troyes nous ayant ainsi permis de mettre en place un poste de “Responsable de pôle artistique” garantissant la présence d’un agent qualifié pour une période de 35 heures hebdomadaires au sein de notre structure et à travers leur dispositif “Soutien aux initiatives artistiques locale” au bénéfice de notre tremplin Palme qui existe depuis 6 ans maintenant, en multipliant leur soutient par 2. Nous pouvons souligner y compris le soutien remarquable du “Département de l’Aube” qui a multiplié son financement par 5 au bénéfice du Palme et du fonctionnement général de l’association. Nous voulons aussi remercier le soutien indéniable de la “Maison du Boulanger” et  de la “Ville de Troyes” depuis 11 ans maintenant avec qui nous travaillons continuellement sur le développement des musiques actuelles sur notre territoire.

Quels ont été les modifications apportées au studio ?

Y. : Le modèle économique fragile de notre structure nous a contraint ces dernières années à ne pouvoir investir que sur certains postes indispensables. Une partie donc de nos prestations proposées à toujours manquée de moyens notamment concernant la superficie bien trop petite de notre salle de répétition et le manque de traitement acoustique de nos studios. Aujourd’hui, grâce à la mobilisation de nos membres bénévoles et aux économies réalisées durant notre période de récession, nous avons enfin pu répondre à une majeure partie des problématiques. Pour la salle de répétition principale, cela concerne l’extension de la superficie passée de 15m2 à 30m2, la réalisation d’une majeure partie du traitement acoustique, l’installation d’une VMC et la création d’un espace scénique pour la batterie. En ce qui concerne la régies studios et les cabines d’enregistrements, cela consiste en la réalisation du traitement acoustique définitif pour la grande régie, l’acquisition de matériel de traitement pour la diffusion des enceintes, l’achat de deux consoles pour les sessions d’enregistrements et de mixage et la réalisation du traitement acoustique de la deuxième régie et des cabines.

Quels en ont été les résultats ?

Y. : Suite à ces investissements, nous avons pu constater une nette amélioration de la fréquentation de nos activités d’une part mais surtout la montée en puissance du niveau de satisfaction de nos utilisateurs grâce au renforcement qualitatif de nos services. De juin 2018 à juillet 2019 la fréquentation annuelle des studios a ainsi augmenté. En ce qui concerne les répétitions, 42 groupes composés d’environ 146 musiciens ont répété dans nos studios pour un total d’environ 534 heures soit un taux d’occupation passé de 19% à 33%. Pour ce qui est des enregistrements, 102 groupes composés d’environ 229 musiciens ont enregistré dans nos studios pour un total d’environ 572 heures soit un taux d’occupation passé de 27% à 35%. On peut constater une croissance comparable pour l’activité de mixage et de mastering. Au total et pour toutes ces activités confondues, 139 groupes composés d’environ 355 musiciens ont fréquentés nos studios pour un total de 1592 heures et une croissance de près de 30% de notre taux d’occupation.

Quels sont les points sur lesquels il y a encore du travail ?

Y. : Nous avons sollicité la ville de Troyes en 2017 afin de lui demander de nous aider à trouver des solutions de relogement pour notre structure, nous permettant ainsi de prévoir des économies budgétaires et d’enfin d’asseoir une vision à long terme sur la pérennisation de notre projet. Nous avons donc décidé en début d’année de nous rapprocher de l’établissement “The Message” qui vît une situation semblable à la notre et propose des projets parfaitement complémentaires à ceux proposés par l’Âme du Temple. Nous avons donc réalisé conjointement un projet de création de tiers lieux sur notre territoire que nous avons soumis aux pouvoirs publics au printemps 2019 pouvant répondre à la fois aux besoins logistiques de nos entités mais également aux demandes grandissantes de la population en terme de propositions d’activités culturelles et ludiques. Après 9 réunions de travail et l’envoi du projet à la ville de Troyes, nous nous sommes rapprochés d’autres structures associatives regroupant culture, pratique artistique, vie étudiante, entreprenariat, insertion professionnelle et digital pour réaliser une demande conjointe et développer son caractère innovant et fédérateur. Enfin, l’association devra poursuivre son travail de sensibilisation et de recherche de soutien auprès des partenaires publics et privés grâce aux dispositifs d’aides existants, pour instaurer des collaborations pérennes et continuer de proposer des services uniques à la population de l’agglomération troyenne.


Ce contenu est partagé dans le cadre de la collaboration entre musiquesactuelles.net et le Polca – Pôle Musiques Actuelles.

 

Posts created 293

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.