Black Industrie – Sign

C’est sûr, les Black Industrie savent très bien s’entourer ! Avant même d’écouter l’album, on peut apprécier l’artwork de Iemza, qui montre la volonté du crew de se créer un vrai univers artistique, en s’appuyant sur les bonnes personnes. Issu du dispositif d’accompagnement…

 

Black Industrie – Sign

C’est sûr, les Black Industrie savent très bien s’entourer ! Avant même d’écouter l’album, on peut apprécier l’artwork de Iemza, qui montre la volonté du crew de se créer un vrai univers artistique, en s’appuyant sur les bonnes personnes. Issu du dispositif d’accompagnement Coup de Pouce de la Cartonnerie pour lequel Black Industrie était lauréat en 2014, ce 7 titres enregistré au Chalet est l’occasion d’écouter si le travail effectué a porté ses fruits. Avec l’intro No Limit, les rémois donnent le ton : plume aiguisée, sans langue de bois, sans jamais tomber dans le vulgaire. La suite de l’album confirme la bonne première impression. Avec toujours une dose d’humour et de second degré, les punchlines s’enchainent comme dans Bienvenue ou Allo (LE tube de cet ep!). Le point fort du groupe réside sans aucun doute dans le caractère unique de chacun des membres. Si chacun a son flow, sa manière de rapper, on retrouve toujours une forte cohésion, et les voix et les styles se marient vraiment bien. Je remarque aussi les influences très variées, qui font finalement la richesse du travail des Black Industrie. Le mix efficace de Ashken et les beats rappellent bien sûr souvent le rap us, mais ces petits nouveaux du hip hop jouent aussi avec la trap et les rythmes afros pour finalement inventer un nouveau concept, l’aftrap, à l’image de titres tels que Mapuka et Maradona. Avec Sign, les Black Industrie signent un premier ep pendant lequel on ne s’ennuie pas, à conseiller à tous ceux qui veulent passer un bon moment à se remuer sur du hip hop jeune et frais.

Marion

Posts created 320

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.