Fiche métier : coordinateur culturel

Pour mieux connaître le secteur et ses multiples activités, nous mettons en lumière chaque mois un métier ou une fonction des musiques actuelles. Ce mois-ci, nous avons choisi d’interroger Christophe Milhau, le coordinateur
culturel du Centre Social et Culturel André Dhôtel à Charleville-Mézières.

Prénom / Nom : Christophe Milhau
Age : 46 ans
Structure : CSC André Dhôtel
Fonction : Coordinateur Culturel

Peux-tu nous parler de ton parcours professionnel ?

Christophe : J’ai commencé comme technicien audiovisuel au Ministère de l’Agriculture pendant deux années. Ensuite, j’ai travaillé dans une agence conseil en communication et organisation d’événement ou j’assurais
la coordination technique (montage de salon professionnel, congrès, régie photo et vidéo, PAO). En 1997, j’ai intégré l’équipe du Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes en tant que Coordinateur Général. J’étais en charge de la régie générale du festival, du suivi administratif et j’ai assuré la programmation artistique des éditions de 2003 et 2006. Depuis 2011, je suis coordinateur culturel au CSC André Dhôtel

Quel est ton rôle au sein du CSC André Dhôtel et quels sont tes liens avec les autres métiers ?

C. : Mon rôle consiste à assurer la programmation artistique de la salle du CSC, d’en assurer la régie générale, de mettre en place des actions artistiques en direction des publics et de développer les partenariats avec des acteurs locaux. Le projet se décline en 3 axes : la diffusion de spectacles, l’aide à la création par l’accueil d’artistes locaux
dans le cadre de résidences et enfin la promotion des pratiques amateurs ainsi que la sensibilisation aux différentes pratiques artistiques dans le cadre d’actions culturelles.

Es-tu en contact avec du public ?

C. : Oui, je suis en contact aussi bien avec des enfants que des adultes.

Quelles difficultés as tu identifié dans le cadre des tes fonctions ?

C. : Le plus délicat est d’amener les publics à venir vers l’objet culturel de manière spontanée. Il est plus facile de travailler en partenariat avec les institutionnels comme les écoles, les collèges et aussi les associations. Il faut du temps pour fidéliser un public sur un nouvel équipement de proximité comme le CSC André Dhôtel. Gagner la confiance des partenaires prend aussi du temps.

Qu’est ce que tu apprécies le plus dans ton travail au quotidien ?

C. : Les rencontre avec des partenaires potentiels qui nous amènent à idéaliser des projets d’actions. J’apprécie aussi la rencontre avec les artistes que l’on accueille. Et voir le visage du public quand on sent qu’il est transporté dans l’univers d’un artiste.

Quelles sont tes perspectives d’évolutions ?

C. : Tendre à offrir toujours plus de propositions aux publics et proposer davantage ce terrain de jeux aux artistes pour qu’ils nous ouvrent l’esprit sur leur univers artistique. Mais cela suppose toujours plus de moyens…

Posts created 320

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.