ASK – Homme > animal

Il y a un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, un temps où un style à la fois hybride et fascinant avait pris en otage les charts et où sa sonorité puissante et énergique faisait état d’une catharsis magnifiquement défoulante pour toute une génération. Ce temps, c’est l’air du… nu métal !

 

Arrivée des États Unis avec des groupes comme Korn, Limp Bizkit, ou Deftones, elle connaîtra aussi sa « French Touch » avec en figure de proue le collectif « Team Nowhere » (Pleymo, Enhancer, Wunjo…). Depuis cette vague de la fin des années 90, début 2000, le style fut pris d’un mutisme qui laissa nos oreilles, avides de son timbre déchaîné, orphelines. Mais « la nouvelle vague » est là, plus affinée mais toujours aussi intense, prête à déferler sur quiconque est amateur de « gros son ». Et ASK peut d’ores et déjà se considérer comme un de ses dignes représentants.

Ayant sorti un premier E.P. en 2014, il aura fallu pas moins de trois ans à ASK pour nous faire parvenir le second « Homme>Animal ». Mais comme ça se comprend dès lors que l’on entend le résultat… C’est super bien produit, cohérent, tout en étant surprenant, et dès la première écoute on reste scotché jusqu’à la fin. Niveau composition on peut retrouver quelques constantes qui faisaient déjà le charme de leurs aînés : les sessions rythmiques, sur des morceaux comme « Tempête » ou « À Nos Amour Avortés » par exemple, m’ont rappelées certaines phases d’Enhancer (période « et le monde sera meilleur » entendons-nous bien) avec une batterie syncopée mettant en exergue le flow de « BOY » ainsi que des guitares venant ponctuer les temps forts, puis tout ça vous explose en pleine face quand arrive le refrain. Toujours à propos des guitares, on a aussi ce « Gimmick » propre au style, avec des notes aiguës, saturées, et dissonantes, démocratisé par Korn.

Mais ASK ce n’est pas que des influences savamment diluées dans leur musique, non ! C’est aussi des ambiances travaillées : comme ces ajouts de samples sur « Métamorphose » ou « LA[R]ME » très bien incorporés, ou toujours sur cette dernière, une outro instrumentale qui vient consolider l’atmosphère du morceau. Puis des effets recherchés inhérents à chaque titre de l’E.P,  mention spéciale à la voix de « BOY », qui interprète ses textes avec ce qu’il faut d’intensité et de nuances, le tout sublimé par des chœurs vocaux super efficaces.

Je ne pourrais pas terminer cette chronique sans parler aussi du concept art qui entoure l’E.P. Car, non content d’avoir un fil rouge musical et thématique, « Homme>Animal » se voit accompagné d’un projet graphique à l’initiative de « BOY » lui-même. Autrement dit, malgré le format « E.P. » nous sommes bel et bien devant un « concept album ». Une démarche qui nous montre l’ambition portée dans ce projet que ASK mène avec férocité mais aussi exigence. Une très bonne surprise en somme, dont on ne se défait pas tout de suite.

Clément

Pour écouter l’album : EP UN : HOMME > ANIMAL by ASK

Posts created 293

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.