Tendinite

Amateurs de gros sons qui tachent et de concerts organisés dans des bars en sous-sol où la bière est à deux euros la pinte : Tendinite, trio garage originaire de Reims, vient de sortir son premier E.P. (éponyme), et je peux vous dire que ça fait du bien aux oreilles, si tant est que l’on ne se destine pas à des études d’ORL…

Depuis début 2010, la scène garage ne cesse de voir grossir ses rangs avec des groupes venant apporter des torrents d’eau au moulin de ce style, à la fois primitif et désinvolte, mais aussi abordable avec ce “je ne sais quoi” de distingué. Parquet Cout, Thee Oh Sees, ou Ty Segall (que l’on ne présente plus), sont les figures de proue de ce genre déchainé à la sonorité sans concession. Cependant, l’hexagone n’est pas en reste avec, par exemple, The Madcaps qui viennent « frenchtouchiser » cette scène de base très yankee avec un son tout aussi violent et pertinent.

Alors qu’en est-il de Tendinite, me direz-vous ? Et bien, nous pouvons être fier de ces trois furieux, qui, avec leur premier E.P, tapent très fort en réussissant à envoyer en pleine face cinq titres plus énergiques les uns que les autres, tout en diversifiant leurs accroches. Et cela commence dès le premier morceau « Inhale/Exhale » : une intro qui annonce tout de suite la couleur, avec une guitare perçante, rapide et une batterie bien fracassante. La rythmique est d’ailleurs d’une efficacité folle sur cette piste. On ne peut s’empêcher de prendre les premiers stylos à portée de main et de les exploser contre la table en imitant le beat. La voix puissante et un brin brayarde colle parfaitement à l’atmosphère des morceaux et cette légère touche surf rock permet au groupe de se créer une personnalité à part entière.

Petite mention spéciale pour le court mais intense « Be be see » qui doit certainement mettre le boxon comme il faut quand il retentit en live, et surtout « Come Right Here », qui dispose d’une très bonne amorce et continue sur un bridge évolutif grisant, un combo basse/batterie sur lequel une guitare fait intervenir diverses variations.

En somme, la première production de Tendinite est une excellente entrée en matière, dont on attend avec impatience les concerts près de chez nous, pour se jeter à corps perdu dans une fosse où l’audience ne doit pas faire que bouger la tête nonchalamment.

Clément

Vous pouvez écouter Tendinite sur leur Bancamp

Posts created 293

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.