Fiche Métier – Attachée de communication digitale

Depuis quelques mois maintenant, on peut croiser Hélène à la Carto, qui se balade un peu partout pour faire des photos et des vidéos qui finiront sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui, elle nous explique en quoi consiste son travail au sein de l’équipe de la communication.

Prénom / Nom : Hélène Ioannidis

Age : 24 ans

Structure : La Cartonnerie 

Activité : Attachée de communication digitale  

Peux-tu nous parler de ton parcours professionnel ?

Je suis dans la vie active depuis peu puisque j’ai fini mes études de communication il y a à peine deux ans ! Bénévole de longue date en région parisienne dans des associations et dans différents médias locaux (Mains d’Oeuvres, le Pub ADK, Balades Sonores, Radio Recc), j’ai vite trouvé mes terrains de prédilection : la communication et l’événementiel culturel. Durant mes années à l’université, j’ai eu l’occasion de faire des stages et un service civique en tant qu’assistante de communication web dans des associations dédiées à la culture : Mains
d’œuvres, Mons 2015, Le Pub ADK. J’ai commencé ma mission d’attachée de communication digitale à la Cartonnerie à la fin du mois d’août 2016.

En quoi consiste cette activité ?

En tant qu’attachée de communication digitale (« community  manager » dans le jargon), je suis en charge de toute la partie communication web et numérique du lieu : le site internet, l’application mobile, les réseaux sociaux, la
newsletter, la bonne diffusion des contenus vidéos sur les écrans digitaux, etc. Mon temps de travail se partage entre les publications sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram), la gestion quotidienne du site, la bonne tenue des autres écrans (application mobile, écrans présents dans le lieu) et le live-reporting des événements. Bref, je suis derrière l’écran de la Cartonnerie !

Avec qui es-tu en relation ?

Je suis directement en relation avec le responsable communication et le graphiste du lieu. Nous définissons
ensemble des stratégies de communication à tenir en fonction des activités et des événements. Le graphiste Guilhem assure la charte graphique (contenus, affiches, supports de communication web), le responsable Damien assure la validation des contenus et je me charge de les adapter aux écrans.

Et puis, la tâche « communication » l’oblige : les contenus écrits et publiés dépendent énormément de tous les pôles d’activités, de la programmation à l’accompagnement en passant par la production et la cuisine ! Je vais donc constamment vers les référents des différents pôles lorsque je dois communiquer sur ces derniers.

Il m’arrive aussi beaucoup d’aller à la rencontre des artistes/musiciens que je prends en photo et en vidéo
pour animer les réseaux. De manière générale, je suis en contact avec l’ensemble de la structure !

Quelles difficultés as-tu identifiées ?

La difficulté de ce métier est clairement d’élaborer la juste stratégie de communication pour animer au mieux les communautés. Intéresser les fans en ligne, recruter de nouveaux publics via de l’interaction et des idées novatrices… Là est tout le défi de ma mission !

Qu’est-ce que tu apprécies le plus dans ce travail ?

Le plus excitant dans ce métier, c’est d’être présent sur les événements et d’aller chercher de nouvelles idées
au travers des activités de la Cartonnerie. Les viviers du lieu sont la musique et la fête : de quoi appeler la créativité sans trop de difficulté !

Quelles sont tes perspectives ?

Pour le moment, ma perspective est de relever le défi, tout simplement. Et en 2017, il y aura un nouveau challenge :
assurer pendant le festival du mois de mai. Plus tard, dans quelques années, j’aimerais beaucoup que mes compétences soient assez développées pour que je puisse encadrer la communication d’un projet de A à Z (diffusion, partenariats, presse…). Et qui sait, pourquoi pas être initiatrice d’un projet culturel innovant ?

Posts created 260

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.