Artiste : Psicky

Le rappeur Psicky vise visiblement les sommets avec son nouvel album « Plus près du ciel ». Nous avons posé quelques questions à cet artiste originaire de Haute-Marne dont le parcours démontre une régularité et un sérieux qui, on espère, l’emmèneront loin.

 

Quel est ton parcours musical ? Comment as tu rencontré le Brame et décidé de te produire avec lui ?

Psicky : Je fais de la musique depuis tout petit, grâce à mon père qui est lui même musicien. J’ai découvert le hip-hop au collège, et au lycée on voulait tous faire quelque chose lié a cette culture comme écrire et graffer. Je me suis senti plus à l’aise dans l’écriture lorsque j’ai commencé à m’enregistrer avec des amis pour le plaisir puis c’est vite devenu une passion. Au fil des rencontres, les enregistrements devenaient plus sérieux et ma passion grandissait. Je cherchais un vidéaste pour réaliser mes clips et j’ai rencontré Naps (aka Le Brame) qui en faisait déjà depuis un moment. Nous sommes rapidement devenu amis. Pendant une période compliqué pour moi « hors musique », il m’a proposé de m’installer chez lui. Nous avons passé beaucoup de temps à faire de la musique et la connexion semblait évidente pour tous les deux. Nous nous sommes donc attelés à la production de mon deuxième album « Plus Près Du Ciel ». Dans la même période j’ai rencontré Stelio Pagani de The Quiet Place Studio, qui a rendu mes productions plus qualitatives.

 

En 2018, tu sors ton premier album ‘Particule’ sur le label PVRN. Peux tu nous parler de cette structure ?
P. : J’avais pas mal de morceaux déjà enregistré sur des instrumentaux de différents beatmaker et je voulais les sortir dans un projet intitulé « Particule ». J’ai rencontré Le Brame et Osino dans la même période et nous nous sommes très vite entendu aussi bien sur scène qu’en studio. Par la suite, nous avons créé PVRN en 2018, un label associatif, pour avoir une vraie structure, pour se produire en concert et sortir nos projets respectifs sous la même bannière.

 

Quelles sont les artistes desquels tu te sens proche artistiquement ?
P. : Je suis influencé par la scène rap indépendante comme Furax, Le Gouffre, L’uzine, Ol Zico mais aussi par des artistes beaucoup plus modernes tels que Timal, Brav, SCH, Lasco. Je me sens proche artistiquement de ces artistes, mais c’est difficile de se définir par rapport aux autres étant donnée que chacun à sa propre manière de procéder.

 

 

Tu viens de sortir ton nouvel album intitulé ‘Plus près du ciel’ à quoi fais tu référence avec le titre phare de ton album ?
P. : Je fais référence à un être humain, qui dans une période compliquée, et par la vision du monde dans lequel il vit, préfère fuir les gens et les choses qui l’entourent pour se retrouver seul face à lui même.

 

Comment as-tu vécu le confinement ? Est-ce que cela a été bénéfique pour écrire ?
P. : Le confinement se passe bien ! Nous sommes enfermés et réunis avec Le Brame, donc on fait du son tous les jours.
Mon prochain projet solo est quasiment terminé, aussi bien l’écriture que la composition, et, en parallèle, nous travaillons sur un album commun avec mes acolytes de PVRN. Je suis quelqu’un qui écrit beaucoup. Avant même le début du confinement, je pensais déjà aux projets futurs, et j’avais déjà mes schémas de textes en tête. Dans tout les cas, j’ai toujours plusieurs projets en cours, seul ou à plusieurs, donc l’écriture est mon quotidien.


Ce contenu est partagé dans le cadre de la collaboration entre musiquesactuelles.net et le Polca – Pôle Musiques Actuelles.

Posts created 283

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.