Alaska Kold – Onset

C’est la tendance, vous ne l’aurez pas loupée. Les nordiques sont dans la place. Après le déploiement mondial de leur chaine de magasins de meubles où ils ont inventé la fabrication et la mise à disposition à la chaine, c’est à la musique qu’ils s’attaquent, avec le même taylorisme…

 

Du coup on écoute tous la même chose dans le même canapé … pas terrible : du samplage d’accords de guitare pimper à la sauce Electro House… dans du mobilier au nom exotique indicible.

Summer House, Deep, Lounge ou autre musique électronique sauce pop ont, depuis des mois, déboulé sur le Web. C’est dans cette sectorisation qu’Alaska Kold officie.

Alors bien sûr, dur de faire son nid dans cette débauche de sorties parallèles. Comment « ONSET », leur premier EP 4 titres ferait-il la différence ?

Tout simplement par la douceur et la justesse, 2 armes redoutables qui convainquent. La douceur d’un moment suspendu, attendu par nul autre, celui qui arrive aux premières notes du titre « Sunrise » dès que l’on prend la décision d’appuyer sur play. Assis devant une steppe froide et infinie, le décor déroule seul autour de vous, prenant la place, l’occupant, vous en laissant spectateur en prenant bien soin que vous n’ayez pas froid. C’est bien là leur force. Les nappes de synthés sont « scandinaves », riches et soutenues, d’une robustesse à toutes épreuves. Les accords de guitare sont « galactiques », teintés et assorties aux aurores boréales que l’on rêverait d’observer de ses propres yeux.

La voix quand a elle arrive au deuxième morceau et est « so cold » (tellement froide). Pas une froideur qui vous glace, non, une froideur enfantine, qui rassure et vous transporte.

« Alaska Kold » accroche donc par un son parfait, à la juste hauteur d’un hiver doux et du voyage tant attendu que promet leur style. De la musique électronique dans ses grandes lettres de grande noblesse. Electronique par sa conception mais musicale par le travail fourni et l’harmonie du mélange. Un minimalisme qui fait du bien, sans effets, que le groupe se paiera le luxe de remettre en question par une version remix d’ « Anymore » en Deep House, dernier titre de l’opus. Encore une fois, sans raté, magnifique.

Dove M.L.E.H

// Facebook // Soundcloud //

Posts created 293

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.