Blam & Log – The Maze

J’ai 17 ans. Je viens d’avoir mon bac et je boude la soirée festive organisée par le lycée, histoire d’éviter la Lambada, Confetti’s et autres Philippe Lafontaine… Avec 4 autres associaux du lycée nous nous retrouvons à boire du malt fermenté…

 

J’ai 17 ans. Je viens d’avoir mon bac et je boude la soirée festive organisée par le lycée, histoire d’éviter  la Lambada, Confetti’s et autres Philippe Lafontaine… Avec 4 autres associaux du lycée nous nous retrouvons à boire du malt fermenté aromatisé au houblon en écoutant Jimi Hendrix, Beastie Boys, Les Clash, Muddy Waters, Pavement, Neil Young, Sonic Youth, Pink Floyd  (liste totalement partielle et partiale eu égard aux effets du susdit breuvage). Au petit jour, des sons étranges s’échappent des enceintes, je comprends avoir atteint mes limites auditives et éthyliques et envisage de regagner mes pénates. Que nenni! Mes capacités de perception ne sont pas artificiellement altérées, je viens simplement de découvrir Tangerine Dream et le Krautrock !!!
Retour en 2015… En guise de madeleine de Proust j’ai aujourd’hui à portée de souris Blam & Log, duo rémois composé de Veit Blumlhuber et Romain Larcheveque. Ces derniers revendiquant ostensiblement des  influences « progressive music » et Krautrock. C’est avec une fébrilité non contenue que je lance l’écoute de leur deux titres. « Maze », morceau éponyme, commence comme la B.O d’un film de John Carpenter : claviers oppressants et ambiance planante. Avec l’arrivée des voix le propos s’adoucit, lorgnant sensiblement vers une  pop classieuse et léchée. Le leitmotiv de clavier réapparaît et le morceaux monte en puissance, bien servi par des effets de panoramique, puis retour au calme avec un final quasi a capella aux harmonies vocales parfaites. Rien à dire, le but est atteint, on se laisse transporter, le morceau est bien construit et c’est lyrique juste ce qu’il faut. Avec l’intro de « High Frequency », le titre suivant,  on retrouve à nouveau  les sons typiques du « rock planant », avec un clavier volubile au timbre résolument 70’s. La production est toujours aussi soignée et les voix mises en avant. Si de nombreux groupes de musique dite « progressive » donnent dans l’instrumental, ce n’est pas le cas ici, et le résultat final est très réussi. J’ai réellement pris du plaisir à l’écoute de deux titres qui s’appuient sur des sons classiques, sans sacrifier à la modernité de la production et  l’écriture. Sans aucun doute, je serai à l’affût et j’attend avec impatience les prochaines productions de Blam & Log.

Goran Betineri

https://soundcloud.com/blamlog/the-maze-by-blamlog?in=blamlog/sets/blam-log-first-double-a-side

Posts created 320

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.