Chinese Dog – Sugar pill

Ces quatre cabots tiennent définitivement plus du pitbull ou du chien à punk que du chihuahua ou du pékinois à sa mémère. Chinese Dog ça grogne, ça crache, ça aboie, ça doit même sûrement mordre si on les cherche un peu trop. Je vais donc éviter les agacer dans cette chronique…

 

Chinese Dog – Sugar pill 

Ces quatre cabots tiennent définitivement plus du pitbull ou du chien à punk que du chihuahua ou du pékinois à sa mémère. Chinese Dog ça grogne, ça crache, ça aboie, ça doit même sûrement mordre si on les cherche un peu trop. Je vais donc éviter de les agacer dans cette chronique… Cette précaution est uniquement oratoire tant j’ai apprécié l’écoute de ce premier EP. En effet, au-delà des métaphores canines un peu faciles, force est de constater la puissance et le coté pêchu des compos : la guitare de Mike se veut incisive et ses riffs sont particulièrement inspirés, PP (batterie) et Brice (basse) apportent à l’ensemble une cohérence rythmique et assurent indéniablement l’ossature des compos grâce à une technique sans faille et une entente musicale parfaite. Ajoutons à cela la voix de Rémi qui sait grogner ou se faire plus posée et  on obtient un excellent album nourrit au hardcore et au metal, avec accessoirement un soupçon de rock garage. « Sugar Pill » va, c’est une évidence, rester un temps certain dans ma playlist, sur ces entrefaits, je vous laisse à son écoute, je dois changer la caisse du chat.

Goran Betineri

https://soundcloud.com/chinese-dog

Retrouvez en podcast le débat autour de cette chronique sur Radio Primitive

Posts created 307

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.