Adhérent : Festival Rockaldo’s

Depuis presque 10 ans, une petite équipe de passionnés fait grandir avec patience le festival Rockaldo’s. Au programme : du rock souvent festif et une ambiance très chaleureuse au contact des habitants de Villenauxe-la-grande et des alentours. Rencontre avec un autre visage de la Champagne.

Est-ce que tu peux nous présenter le festival Rockaldo’s ?

Olivier Montali : L’aventure des Rockaldo’s  a débuté avec un groupe d’amis qui a fondé une association en juin 2007 après une petite soirée organisée à la chèvrerie (ndlr : une ferme accueillant du public pour les visites) lors de la fête de la musique. Suite à la disparition d’un de ses membres, Aldo Montali, l’association a décidé de
lui rendre hommage en prenant le nom de Rockaldo’s.

Le festival a pas mal évolué depuis sa création. Peux-tu nous revenir avec nous sur ce parcours de presque dix ans ?

O. : Les premières éditions du festival ont eu lieu sur le site de la chèvrerie avec principalement des groupes locaux. La fréquentation grandissante du public nous a obligé la à déplacer la période du festival en juillet afin de donner une entité propre au festival par rapport à la fête de la musique. En 2010, nous avons également investi un nouveau site permettant d’accueillir plus de public.  Nous sommes aujourd’hui installés dans une grande prairie nommée Les Près du Châteaux.

Aujourd’hui, vous équilibrez la programmation entre des groupes nationaux et des découvertes locales. Ca n’a pas toujours été comme ça, non ?

O. : Au fil des années; le festival a su gagner la reconnaissance des élus. La municipalité apporte d’ailleurs cette année un soutien financier plus important, ce qui nous permet de ne recevoir pour la première fois que des groupes professionnels, comme Les Ramoneurs de menhirs et son guitariste légendaire Loran des Béruriers noirs ainsi qu’Outrages un groupe punk rock du Mans, les rémois La villa Ginette, R.I. C pour du roots ragga, les Lacets des fées et leur swing ska énergique venu de Bordeaux, Les Spams pour des reprises festives et Jadawee en reggae.

Le festival est plutôt loin des grandes zones urbaines. Est-ce que les habitants se sentent plus impliqué dans l’évènement ?

O. : Le festival n’est pas si loin des zones urbaines mais la diffusion du son se fait vers les champs ce qui dérange très peu les habitants Il fallait aussi y penser surtout que le festival c »est doté également d’un système de son encore plus performant pour le plus grand bonheur du public. Et pour la première fois, nous proposons également un espace camping pour les
festivaliers.

Comment avez-vous découvert le Polca et pourquoi avez-vous souhaités adhérer ?

O. : Nous avions découvert le Polca il y a quelques années par le biais d’un stand sur le festival des mélomanies qui a malheureusement disparu cette année (ndlr : voir notre article la MJC de Romilly-sur-Seine en danger). L’esprit associatif, c’est ce qui nous booste ! Voila, pourquoi on adhère au Polca ! C’est  également un moyen de promouvoir notre évènement pour qu’il puisse continuer à grandir et  poursuivre sa route !

https://www.facebook.com/Rockaldos

 
Posts created 283

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.