Remo

Il y a quasiment un an, nous découvrions Remo et son projet Couchant Rouge avec un premier EP d’electro
contemplative. Défendu par le label régional Highlife, il en sort aujourd’hui la version remixée par Chomsk de La Fine Equipe ou encore Bruit Fantôme pour parler des régionaux. Il n’en fallait pas moins pour nous donner envie d’en savoir plus…

Pour ceux qui ne connaissent pas ta musique, quand on te demande « c’est quoi Remo ? » tu réponds quoi ?
Remo : En termes de catégories, ce serait entre l’electronica, une musique électronique un petit peu ambiante, le jazz grâce à Renaud mon saxophoniste qui est présent sur le projet « Couchant Rouge », et une pointe de pop avec les claviers d’Antoine qui est également présent sur le projet. Ce serait donc de la musique électronique qui navigue un peu entre tout ça.

Tu as un titre sur ton soundclound avec un rappeur, un MC ?
R. : On a terminé avec Wapi qui est un rappeur marseillais et on a préparé un EP 7 titres hip-hop. Donc voilà, je suis aussi beatmaker pour le hip-hop !

Tu avais déjà sorti un EP qui s’appelait « Couchant Rouge ». Celui-ci est constitué de remix de tes titres, c’est ça ?
R. : Après le premier EP, j’ai contacté des amis qui font du son et qui ont des projets qui sont bien aboutis, ou qui commencent à l’être, et je leur ai demandé de réinterpréter les 4 morceaux que l’on avait sortis en mai. Donc il y aura un morceau de Chomsk de LA
FINE EQUIPE,  un morceau de PAMINA, qui est un tandem de musiques électroniques situé à Bordeaux. Il y aura un remix de TANKA aussi, qui travaille d’ailleurs avec notre label Highlife Recordings et enfin il y aura un remix du rémois bien connu BRUIT FANTOME.

Quand tu donnes tes morceaux à remixer, donnes-tu des indications ou est-ce que tu laisses complètement tes invités faire ce qu’ils veulent ?
R. : Le but c’est de leur donner carte blanche. Je leur donne toutes les pistes, tous les éléments du morceau séparés pour qu’ils puissent bien travailler dessus. Si je les ai contacté à la base c’est parce que j’aime ce qu’ils font
et que j’aimerais bien qu’ils me donnent leur interprétation à leur sauce. Donc à chaque fois c’est la surprise !

Es-tu content du résultat ?
R. : Oui carrément ! Tu reçois les différents morceaux, tu écoutes avec un peu d’appréhension en te demandant comment les gars ont pris la chose, mais avec Antoine et Renaud, on a été très satisfaits du résultat.

Et si on te propose de remixer des titres des artistes qui ont remixé des titres à toi ?
R. : Avec plaisir ! Ça marche un peu comme ça. Généralement tu fais remixer un titre et puis après tu as le producteur qui te dis « Bah tiens, moi aussi je sors un EP remix, tu ne veux pas faire un truc là-dessus ? » C’est un
exercice de style qui est différent de la composition parce que la thématique est imposée. Tu as les éléments de base, tu es déjà un petit peu cadré, donc à toi de faire sonner quelque chose que tu n’aurais pas fait à la base. C’est un exercice qui est assez sympa, qui est assez créatif.

Plus tu as de contraintes et plus tu es créatif ?
Exactement. Des fois, il y a des trucs que tu n’apprécies pas trop comme une rythmique par exemple. Et bien tu l’enlèves et tu mets la tienne. Tu fais des choix dans ce que tu aimes, dans ce que tu n’aimes pas. Ils y en a qui remixent et qui gardent beaucoup de choses mais ça fait malgré tout un morceau très différent car l’énergie ou l’intensité du morceau est différente. D’autres gardent juste une mélodie. Tu peux vraiment faire à ta sauce.

En parallèle de cet EP, quels sont tes autres actualités ?
R. : On a joué à l’International le samedi 28 février à Paris et c’était très cool. C’était un super concert, il y avait du monde et on a eu de très bons retours. Cette semaine, on descend à Avignon jouer à l’Akwaba qui est une salle de spectacles. On joue également à Marseille avec « Couchant Rouge » et ce sera l’occasion de dévoiler l’EP avec le rappeur WAPI. Du coup, on va faire d’une pierre deux coups, on va faire « Couchant Rouge » et le projet
« WAMO » (WAPI + Remo) et dévoiler le 7 titres dont je te parlais toute à l’heure. Par ailleurs, avec « Couchant Rouge », on a eu l’honneur d’être sélectionnés au concours de musique des Inrocks Lab organisé par les
Inrockuptibles, et nous avons la première audition le 16 avril au centre Barbara à Paris. Il y a plein de bonnes nouvelles, plein de choses qui s’enclenchent, des sorties, un morceau notamment sur la compilation que sort
Highlife avec d’autres artistes rémois comme BRUIT FANTOME et d’autres contrées.

www.remo-music.com

 


 

Retrouvez l’interview complète en podcast sur Radio Primitive – PODCAST

Posts created 293

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.