Polca | Détail de l'actualité

Polca | Détail de l'actualité

POLCA - Pôle Régional Musiques Actuelles de Champagne-Ardenne

[ ACTUALITÉS DU RÉSEAU ]

ADHÉRENTS : LE FESTIVAL MUSIC'O'PARC

publié le 03.07.2018


C’est la volonté de faire vivre leur territoire qui a poussé une petite équipe d’irréductibles ardennais a se lancer dans l’aventure un peu folle de la création du festival Music'O'Parc à Revin. La troisième édition se déroulera les 6 et 7 juillet prochain et nous avons posé quelques questions à Kylian Lambot à l’origine du projet.

Adhérents : le festival Music'O'Parc

Comment a été créé le festival Music'O'Parc et avec quel projet ?

Kylian : Le festival Music’O’Parc est né en Janvier 2016 avec tout d’abord une envie de créer des « apéro concert » chaque vendredi du mois de juillet et août. Après avoir fait quelques études, nous avons remarqué que créer ces concerts coûtait plus cher que d’organiser un festival qui aurait plus de retombées économique pour la ville et les alentours. C’est de là qu’est né Music’O’Parc. Pourquoi Music’O’Parc me diriez-vous ? C’est tout simple, le festival se déroule dans l’enceinte du parc Rocheteau à Revin donc c’est de la musique dans le parc d’où Music’O’Parc.

Vous voulez mettre en avant un genre musical en particulier ?

K. : Nous ne mettons pas de style musical en avant sur le festival. Tous les groupes ont leur place sur le festival qui se veut éclectique. C’est un choix du comité d’organisation de proposer tous les genres afin que le public qui se veut plutôt familial découvre de nouveaux styles, de nouveaux groupes…

Comment avez-vous sélectionné les groupes ?

K. : Pour la sélection, nous faisons la tournée des festivals pour écouter quelques groupes en live. Puis, au mois de septembre, nous lançons des candidatures régionales avec l’appui des médias locaux. Pour cette année plus de 150 candidatures ont été envoyées. Autant dire que le choix a été difficile. Le critère premier pour cette troisième édition était « la compo ». Nous nous réunissons avec le comité d’organisation autour d’une table ronde pour débattre de chaque candidature. Nous écoutons les extraits musicaux envoyés par les groupes puis lisons leur biographie. C’est à partir de ce moment que les groupes sont sélectionnés. Pas de stress, pour les groupes qui ne sont pas sélectionnés, nous gardons leurs candidatures pour les années suivantes.

Quelles sont les nouveautés de cette troisième édition ?

K. : Pour cette troisième édition, il y a énormément de changement. Il faut toujours faire mieux et répondre aux attentes des festivaliers. C’est pourquoi, cette année il y a un grand changement au niveau des dates : au lieu de faire une soirée en début et en fin de mois, nous avons réuni le tout sur un week-end. Cette année se sera donc les 6 et 7 juillet 2018. La deuxième nouveauté, c’est l’ouverture du deuxième bar qui se nomme l’Arden’Bar où nous allons proposer uniquement des produits ardennais comme la Cuvée d’Arthur (bière), l’Oubliette (Bière) ou encore les Jus de fruit du Pressoir des Gourmands de Warcq. La troisième nouveauté, c’est au niveau des infrastructures. Un chapiteau de cirque sera installé dans le parc pour abriter le public en cas de mauvais temps mais également la création d’un nouvel espace avec une ambiance éco-cirque-guinguette.

Effectivement, le festival semble plutôt axé écologie/développement durable. Peux-tu nous en dire plus ?

K. : Cette année nous avons développé un partenariat avec le Lycée Polyvalent Jean Moulin de Revin. Ce Lycée se fond complètement dans la nature et a des projets écologiques. C’est pour cela que nous nous sommes mis en relation pour monter un projet sur l’écologie et le développement durable. Grâce à ce partenariat, nous allons disposer d’une dizaine de mange debout créés à partir de vieilles palettes et de canettes en aluminium. Oui, en aluminium ! Nous avons récolté plus de 30 000 canettes qu’il a fallu nettoyer une par une pour retirer le sucre et tout le reste. Nous les avons assemblées pour créer des tables hautes qui seront installés sous le chapiteau.

Comment avez-vous découvert le Polca et pourquoi avez-vous décidé d'adhérer ?

K. : J’ai découvert le Polca grâce aux Automnales Festives et à notre confrère Pierre. Je me suis mis en relation avec le Polca afin de découvrir ce qu’ils proposaient pour les festivals. Ainsi nous n’avons pas hésité à adhérer et nous en sommes ravis. Nous avons un accompagnent dans l’établissement de nos budgets, dans la recherche de financement ou même dans le prêt de casques antibruit pour les enfants.

Informations et réservations : www.musicoparc.com