Polca | Détail de l'actualité

Polca | Détail de l'actualité

POLCA - Pôle Régional Musiques Actuelles de Champagne-Ardenne

[ INTERVIEWS ]

ARTISTE : MAG HANTSON

publié le 22.01.2018


Mag Hantson avance, en compagnie de Jérôme Finel, en terrain conquis : le rock, la pop et le blues. Dans cette interview, la chanteuse sparnacienne partage avec nous son enthousiasme à l'occasion de la sortie officielle de son premier album "Gates of moonlight" le 18 fevrier.

Artiste  : Mag Hantson

Avant d'entrer dans le vif du sujet , Mag Hantson c'est toi mais
est-ce aussi un groupe ?

Mag : Mag Hantson, c'est essentiellement un binôme avec Jérôme Finel (compositeur/arrangeur). Notre duo est né le 15 août 2012 en Belgique, pays d'où je suis native. Notre union et passion à la vie comme à la scène m'a amenée en France en novembre 2012. À ce projet sont venues se greffer 2 personnes essentielles, Marco Serri (parolier) ayant vécu plus de 15 ans aux USA. Il a une plume littéraire qui a une vraie valeur ajoutée au projet. Pour la partie son sur l'album, nous avons eu la chance de rencontrer Philippe Péchiné de Gypsyrecordingstudios (52) lors d’un festival. Solide d'une expérience de plus de 30 ans en studio, il a fait un travail remarquable de dentellière sur l'album Gates of Moonlight au niveau mixage et mastering, à noter aussi que l'album a été entièrement réalisé dans deux Home Studios. Notre projet musical est un projet de coeur et de trippes réalisé avec des personnes qui s'aiment et se respectent profondément. Amour et respect, c'est la philosophie de notre quatuor.

Comment as-tu construit " Gates of Moonlight"?

M : Pour la chanson "Gates of Moonlight", nous avions à la base envie de composer un morceau pop/rock/country car Jérôme est fan du son américain. Jérôme s'est donc installé derrière ses fourneaux, il a commencé à mettre les ingrédients nécessaires pour concocter une recette pétillante, colorée qui inviterait à danser. Ainsi est née la chanson Gates of moonlight dont le noyau central de l'histoire est un jam entre musiciens dans le bar "Garden grill bar" un lieu réel que fréquentait Marco, un album a donc été envoyé aux tenanciers. Pour la création complète de l'album, il aura fallu en tout 3 ans de travail et de réflexion, nous avons bien entendu tenu compte de nos goûts en prêtant toutefois une attention particulière à ce qui pouvait plaire au public, car on ne fait pas de la musique que pour soi.

L'objectif de la musique étant de partager un moment d'échange et de communion avec les gens, nous avons le devoir de les faire voyager, de les faire vibrer en suscitant une émotion mutuelle, les chansons sont parfois autobiographiques comme "Back to you" qui exprime les blessures de l'enfance avec au final une note de "positive attitude" qui fait partie de ma personnalité depuis toujours. "I wanna fly" exprime le besoin de liberté et "More" est un cri qui exprime un retour aux sources avec le besoin d'être connecté aux vraies valeurs de la vie. "Gates Of moonlight" est donc un album qui exprime des valeurs de partage, de liberté, de joie et de zen-attitude, chaque chanson est une histoire, un tableau.

Es-ce qu'il a été influencé par des univers musicaux en
particulier?

M : Oui, nos inspirations musicales étant principalement orientées sur le rock classique, nous puisons notre inspiration en écoutant des artistes tel que Pat Benatar, Pink, Queen et Tina Turner. Nous aimons les solos de guitares, qui, mélangés à ma voix nous fait vibrer. Il y'a un côté frénétique ressenti également par le public.

Qu'est-ce que vous prévoyez pour 2018? J'ai entendu parler d'un "projet culotté"!

 M : C'est bien, je vois que vous suivez un peu mon blog ! J’en suis ravie ! Qui dit projet culotté, dit projet secret... Il faudra attendre le printemps 2018 pour le début de sa réalisation. Je peux juste dire que ce sera certes culotté mais bon enfant, l'humour et la musique feront partie de ce projet. Surprise !

Pourquoi avoir décidé de dévoiler une grande partie de ta vie sans
trop de filtre sur ton blog?

M : Nous vivons à une époque où la musique ne peut se suffire a elle même pour constituer une fan base. Pour casser l'aspect virtuel de la rencontre sur les réseaux sociaux, il est important de faire connaissance, et cela inclus "se présenter, se dévoiler » comme tu dis, comme on le ferait dans un groupe d'amis. Envoyer un mail aux gens en leur disant " écoutez notre musique c'est génial" c'est totalement impersonnel et tout le monde s'en fout ! Nous sommes dans une société de surconsommation et il y a plus d'offre que de demande, les gens ont besoin de beaucoup plus afin de s'intéresser à un artiste émergent et ils ont besoin de le connaître intimement ! Si on y réfléchit bien, c'est logique : on ne demanderait pas un service à un inconnu dans la rue. Seul les amis qui vous aiment acceptent d'être là pour vous et cela passe donc par la case "on fait connaissance", d'où l'intérêt du blog et de notre journal intime quotidien. Et les retours sont positifs! Les gens nous remercient souvent de partager une partie de notre intimité en mentionnant que notre positivité nous fait du bien. Cette positivité a été amplifiée par la venue au monde de notre petit garçon. Les gens ont suivis de près ma grossesse, euh... notre grossesse comme dirait Jérôme. À son arrivée, notre globule a reçu de nombreux colis cadeaux venant de France et de Belgique. Nous avons été étonné et bien entendu très touchés. Cela conforte aussi l’idée que nous avons actuellement un public fort attaché à nous et nous sommes ravis de tout cet amour que nous recevons. Notre engagement permanent au niveau caritatif ne manque pas non plus de toucher et ainsi de fédérer des gens. Nous avons donc constitué une fan base qui a le même sens des valeurs que nous. C'est réjouissant. Certes, notre fan base n'est pas constituée de milliers de personnes mais ceux qui nous suivent sont des fidèles. Petit à petit, notre public s'élargit.

 

N'hésitez pas à suivre le groupe sur facebook et sur leur twitter.