Polca | Détail de l'actualité

Polca | Détail de l'actualité

POLCA - Pôle Régional Musiques Actuelles de Champagne-Ardenne

his explanation

[ INTERVIEWS ]

ANTHONIN TERNANT

casual dating deutschland publié le 13.01.2016


rencontre lsf Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Ce doit être la devise d'Anthonin Ternant, tête pensante et créateur un peu fou de trois projets distincts et pourtant liés : The Wolf Under The Moon, Angel et Black Bones. Rencontre avec un éminent représentant de la fluo pop.

Anthonin Ternant

you can check here

 

additional resources The Wolf Under the Moon était-il un projet parallèle au départ, une sorte d'exutoire ou de laboratoire qui a commencé avant la fin des Bewitched Hands ?

Anthonin : The Wolf Under The Moon a démarré presque au même moment que Bewitched Hands, vers 2008. Il s'agissait pour moi d'avoir une alternative au groupe. J'avais beaucoup de morceaux en réserve et notamment des chansons à base de sons électroniques. Ça a été effectivement un exutoire dans le sens où je trouvais Bewitched trop classique dans son approche du live.
 
discover this Comment Angel et Black Bones ont-ils ensuite vus le jour ?

A : Quelques semaines après la séparation du groupe on m'a demandé de jouer en solo au festival des Musiques d'Ici et d'Ailleurs à Châlons en Champagne. J'ai au départ refusé puis m'est venue l'idée de l'Ange, un des personnages de Wolf. Ça m'a amusé et le projet est né. J'ai ensuite rencontré Charles Cid et Mylène Farcy du studio DSPLY qui m'ont aidé à la création du dispositif lumière. Ce dispositif me permet de synchroniser les leds que j'ai dans les ailes et l'auréole, et les lumières qui m'entourent à la musique. Black Bones s'est monté peu après. J'ai toujours fait des groupes, finalement Wolf et Angel c'est du bonus mais mon truc c'est de jouer en groupe. J'ai donc appelé Odilon, Samuel, Ludovic et Marianne. En plus d'être d'excellents musiciens, ils sont complètement open à mes délires scéniques. Black Bones, c'est un groupe pop mi équipe de baseball-zombies mi gang mexicain.
 
click here for more Il y a des morceaux qui peuvent être intégrés dans tes trois projets ? Les univers ne sont pas hermétiques ?

A : Au départ je pensais que les morceaux iraient d'un projet à l'autre mais finalement sur la trentaine de morceaux que j'ai en tout, seuls deux sont commun à deux projets. Angel est 70's, médiéval et psychédélique. Wolf est 80's, mélancolique et dansant. C'est une boite de nuit dans un train fantôme. Black Bones est 90's. Un mélange de Beck, Beastie Boys et Dr Alban.
 
site de rencontre canton du jura On retrouve aussi des fantômes, des zombies et des monstres à chaque fois... D'où te viens cette fascination ?

A : Honnêtement, je ne sais pas vraiment. Disons que je trouve ça fun. En y réfléchissant je me dis qu'effectivement, quand j'étais petit, j'ai voulu devenir maquilleur de film d'horreur, j'achetais le magazine Mad Movies et je regardais des vidéos de films d'horreur chez un pote qui avait un magnétoscope (ce qui était rare au milieu des années 80).
  
visit this web-site Tu participes aux sélections des Inouis du Printemps de Bourges. Comment décides-tu si tu souhaites mettre en avant un projet plutôt qu'un autre ?

A : Pour les Inouis ça a été assez simple. Angel est sur une bonne dynamique depuis les Bars en Trans donc on se concentre particulièrement sur ce projet pour ne pas se disperser. Je pense que Wolf est un peu trop OVNI pour ce tremplin, pourtant c'est, dans son concept, mon projet préféré. Avec Black Bones, on est encore en création. Ce n'était pas le bon moment. 
 
click to investigate Comment s'est passé le voyage à Rennes dans le cadre du dispositif ZOOM ?

A : Incroyablement bien. Et les retours de Rennes sont au-dessus de nos espérances. Le dispositif ZOOM nous a d'abord permis de bénéficier d'une aide pour faire avancer considérablement les projets. On a pu, entre autre, réaliser des vidéos de Black Bones, sortir un triple EP promo et bénéficier d'une attachée de presse. Il nous a permis dans un second temps d'aller à Rennes. Nous avons joué cinq fois, deux avec Wolf et trois avec Angel. L'accueil pro et public a été super. Beaucoup de contacts ont été pris et déjà des dates se confirment. Pour les différentes équipes qui constituent les trois projets, et pour l'association The Wolf Under The Moon, le ZOOM est arrivé au bon moment et nous a permis de gagner un temps considérable.

 

Crédits : Bertrand Lasseguette, Romu Ducros