Polca | Détail de l'actualité

Polca | Détail de l'actualité

POLCA - Pôle Régional Musiques Actuelles de Champagne-Ardenne

http://www.hedgeandstone.com.au/?miltos=a-la-rencontre-du-temps-perdu&e11=c7

[ INTERVIEWS ]

FICHE MÉTIER : RESPONSABLE RESSOURCE ET AIDE AUX PROJETS

http://ramblingroseboutique.com/?prertwe=online-dating-portugal&36f=ea publié le 10.09.2015


Encore des changements à La Cartonnerie ! Pour cette fiche métier de rentrée, nous avons posé nos questions à Etienne Bouzy, le nouveau responsable ressource et aide aux projets de la salle Musiques Actuelles de Reims. Il succède à Jean-Charles Siwiela, bien connu des artistes et autres porteurs de projet régionaux qu’il recevait au Kiosque.

Fiche métier : responsable ressource et aide aux projets

http://gamginc.com/?viopwas=rencontre-celibataire-84&ec0=14 Prénom / Nom : Etienne Bouzy
http://yankalillabakery.com.au/?kramarew=donde-conocer-chicas-en-caracas&264=af Age : 33 ans
follow site Structure : La Cartonnerie
rencontre ecolo gratuit Fonction : Responsable Ressource & Aide aux projets

 

source site Peux-tu nous parler de ton parcours professionnel ?

Etienne : Mon parcours commence avec la création de l’association Positiv Sound à Laon. On avait 17 ans. Il y avait seulement 2 ou 3 assos actives à l’époque dans cette ville. On aimait surtout la jungle et la Drum’n’bass. On avait envie de faire découvrir cette musique qui était presque inconnue. On organisé quasiment les premières soirées de ce style dans le nord-est de la France. Comme j’ai toujours voulu faire un travail en lien avec la musique, je me suis orienté ensuite vers la seule école publique à l’époque que je connaissais : l'Institut Grenoblois des Techniques du Spectacle. Je me suis spécialisé en son. Par le biais d’une rencontre, j’ai co-fondé le label X-Ray Production. On a notamment produit le premier album de Danakil et organisé des soirées en résidence au Batofar pendant plusieurs années. Je suis ensuite parti à l’étranger pendant quelques temps et mon point de chute au retour a été Reims un peu par hasard, grâce à une copine qui m’hébergeait gracieusement. C’est à ce moment que j’ai remonté un label : Highlife recordings en décembre 2011. On a notamment sorti le premier EP de Dream Koala qui a eu un gros succès en quelques mois et qui mène aujourd'hui une carrière internationale. La soudaine visibilité de son projet nous a presque dépassé à l’époque. Highlife recordings a rapidement été soutenu et hébergé par la Cartonnerie, ce qui m’a permis d’être en contact avec tous le tissu musical local et régional et de développer des artistes d’ici comme Helper et Remo.

http://ecapguatemala.org.gt/poioe/5989 Quel est ton rôle au sein de La Cartonnerie et quels sont tes liens avec les autres métiers ?

E. : Je suis le premier interlocuteur pour les personnes qui s’adressent a la Cartonnerie afin de trouver de l’aide dans leur projet. Je les oriente, les conseille et organise des rendez-vous personnalisés avec celles ou ceux qui désirent se professionnaliser ou avoir une expertise suivie sur leur projet. Je suis en lien avec le chargé d’accompagnement et les studios mais également avec les services communication et techniques.

mujer en bogota busca hombre Es-tu en contact avec du public ?

E. : Comme je le disais, c’est au cœur de mon activité. Je suis également amené à être en contact avec du public lorsque qu’il s’agit de présenter mon activité ou lorsque mes conférences ou ateliers-rencontres sont ciblés vers le public.

brides dating sites Quelles difficultés as tu identifié dans le cadre des tes fonctions ?

E. : Sachant que je viens de prendre le poste depuis quelques jours seulement, il m’est difficile d’identifier les difficultés pour le moment - si ce n’est qu’il faut avoir une grande disponibilité et toujours être informé de toutes les nouvelles aides et dispositifs rattachés à l’accompagnement artistique, les nouvelles avancées technologiques en lien avec la musique, la communication, la gestion de projet...

rencontre amoureuse au cameroun Qu’elles sont tes attentes par rapport à ce nouveau poste ?

E. : La découverte de la totalité du tissu musical local et régional est la chose qui est la plus stimulante pour moi. Le fait d’être présent au début d’un projet, de l’aider et de le voir grandir apporte beaucoup de satisfaction et c’est ce qui m’attirait dans ce poste. C’est un travail assez similaire à celui que je faisais dans mon label.

http://ide-bisnis.com/?primertt=rencontrer-c%D0%93%C2%A9libataires-hommes&dee=de Quelles sont tes perspectives d’évolution ?

E. : Je n’ai évidemment pas encore pensé aux perspectives d’évolution. Je suis surtout en train de préparer ma saison et de m’habituer à mes nouvelles fonctions !