Polca | Détail de l'actualité

Polca | Détail de l'actualité

POLCA - Pôle Régional Musiques Actuelles de Champagne-Ardenne

http://laprovence.sk/familjarnosty/2911

[ INTERVIEWS ]

LA MJC JEAN GUILLEMIN EN DANGER !

he has a good point publié le 07.05.2015


http://sumarplant.ro/franciye/3902 Depuis quelques semaines, nous voyons passer des nouvelles inquiétantes au sujet de la MJC de Romilly-sur-Seine : baisse conséquente des subventions municipales, annulation du festival des Mélomanies 2015… Nous avons donc demandé à Marielle Dantigny, directrice, de nous éclairer sur la situation difficile que la structure traverse.

La MJC Jean Guillemin en danger !

go to this website

elite rencontre avis femme cherche colocation Est-ce que l’on peut commencer par revenir sur le projet de la MJC Jean Guillemin et ses activités ?

Marielle : La MJC Centre Social de Romilly/Seine a pour vocation de favoriser l’autonomie et l’épanouissement des personnes, de permettre à tous d’accéder à l’éducation, à la culture et au sport, afin que chacun participe à la construction d’une société plus solidaire. Car la MJC a été bâtie sur des valeurs républicaines, d’éducation populaire, de laïcité, de solidarité, de tolérance et de responsabilité. Au fil des années, notre association a obtenu différents agréments : Centre Social, association sportive, Jeunesse et Education Populaire. Et est maintenant reconnue d’utilité publique car elle œuvre pour l’intérêt général et agit comme un lieu de médiation sociale. Depuis près de 25 ans, notre association développe une compétence culturelle reconnue dans toute la région Champagne Ardenne.
Nos domaines d’activités se partagent en trois grands axes. Le premier est celui de la culture avec des actions favorisant l’accès à la culture pour tous, en accompagnant le public vers l’autonomie et en le rendant acteur, en offrant aux groupes locaux une scène, un public et des conditions techniques professionnelles, en organisant des rencontres et des échanges avec des artistes professionnels, en permettant à de nouveaux talents d’émerger, en développant les échanges relationnels et intergénérationnels, en mobilisant des bénévoles sur les différents aspects de l'organisation de nos manifestations culturelles, en permettant l’initiation aux différents métiers techniques du spectacle (régie, son, lumière). De fait, ces actions créent du lien social et offrent un parcours culturel diversifié et donc adapté aux attentes et besoins de chacun. Elles prennent la forme d’ateliers, de soirées « musique en famille », de rencontres entre musiciens de groupes différents locaux. Nous mettons également à disposition une salle de répétition et nous  organisons La Fête de la Musique MJC, le Festival des Rabardels et le Festival des Mélomanies.
Nos domaines d’activités se partagent ensuite entre l’axe loisirs échange partage et l’axe citoyenneté et solidarité.

go Qu’a engendré pour la MJC et son équipe la baisse de 50% des subventions de la ville de Romilly-sur-Seine ? L’avenir de la MJC est-il clairement menacé aujourd’hui ? 

M. : La baisse de 50% de la subvention de fonctionnement octroyée par la collectivité nous a obligé, dans un premier temps, à licencier un jeune en Emploi d’Avenir (Accueil/ Secrétariat/Communication) et fin Juin, deux contrats d’animateurs techniciens (Guitare et Arts Plastiques) prendront fin. Au total, douze emplois sont en jeu ! Il faut savoir qu’à cette baisse de subvention de fonctionnement s’ajoute la suppression de la totalité de la subvention exceptionnelle municipale dédiée à notre festival gratuit des Musiques actuelles « Les Mélomanies » qui aurait fêté ses 24 ans cette année ! Même le prêt de la scène et la logistique afférente à cette manifestation nous ont été refusés !
Et la cerise sur le gâteau a été la suppression de la prise en charge par la ville de Romilly-sur-Seine des postes de direction et de coordination à compter de juin 2016 qui entraînera la perte du soutien de la CAF, soit 75000 € par an. Il est donc clair que les décisions prises par  la collectivité nous conduisent tout droit vers la fermeture de la MJC Centre Social, ce qui appauvrira l’offre culturelle et sociale d’un territoire déjà bien malmené. Mais tout n’est pas joué, nous en saurons plus fin Juin. Nous croyons en d’autres partenaires qui eux voient  une réelle utilité à nos actions !

discover this De quelles manifestations de soutien avez-vous bénéficié depuis cette annonce ?

M. : Une mobilisation spontanée d’administrés, d’anciens bénévoles, d’usagers… s’est engagée via la page Facebook « sauvons la vie culturelle à Romilly/Seine ». La pétition en ligne et dans les lieux publics a comptabilisé environ 5 500 signataires. La campagne d’adhésion « soutien à la MJC CS » a apporté 200 adhérents supplémentaires à notre association. A l’appel à manifester, les associations romillonnes et l’Office Municipal des Sports nous ont rejoints spontanément. Nous étions plus de 600 personnes dans les rues. La Fédération Régionale des MJC, les MJC de toute la Région, la CAF, le Conseil Régional, le Conseil Général, la DDCSPP nous ont assuré tout leur soutien  « pensant qu’il est inimaginable que la 2ème ville du Département de l’Aube voit sa MJC Centre Social fermer ses portes ! ». La presse locale, France 3 Champagne Ardenne, Canal 32, la radio RCF ont également relayé notre situation.

http://www.hotdogsuitlaatservice.nl/zybnapasta/7025 Quelle est l’histoire du festival des Mélomanies qui aurait du fêter ses 24 ans cette année ?

M. : En une vingtaine d’années, nous sommes passés de 200 personnes par concert à plus de 1000. Le festival a été créé en 1991 avec pour slogan : « Les Mélomanies, une pépinière pour les nouveaux talents locaux, régionaux et nationaux ! » Les deux premières années, il y avait un concert tous les jeudis du mois de juillet sur la place du centre ville. En 1993, le festival a allongé sa durée : 9 jours. Face au succès, de 1994 à 2003, nous sommes passés à 14 jours de programmation et avons commencé à accueillir des têtes d’affiche comme Mano Solo, les garçons bouchers, Blankass, Skarface, Diam’s, Les Blérots de Ravel, Gojira… En 2004, pour pallier l’augmentation des frais d’organisation toujours plus conséquents, le festival a été ramené à une semaine de programmation mais avec toujours une programmation nationale : les Fatals Picards, les Fils de Teuhpu, As de trèfle, Red Cardell, Ultra Vomit, Oldelaf, Black Bomb A, Parabellum, les ramoneurs de Menhirs… Avec les années, Les Mélomanies est donc devenu un festival incontournable dans le département avec environ 6 000 festivaliers par an, plus de 500 groupes programmés et 2 000 heures de bénévolat par an. Mais, en raison des mesures prises par la mairie, le festival Les Mélomanies ne pourra avoir lieu en 2015. Nous recherchons actuellement d’autres pistes pour que ce festival des Musiques Actuelles puisse renaître en 2016 !

http://boersenalltag.de/gsc_research_blog/newsletter_anmeldung/ Comment s’est passé le festival des Rabardels qui a eu lieu il y a quelques jours ?

M. : Grâce au Conseil Régional, au Conseil Général, aux associations locales ASFR, Les Bambini, et Alambic, aux bénévoles et à notre fidèle public, les Rabardels ont pu avoir lieu les 25 et 26 Avril 2015 à la salle du Foyer SNCF. Pour fêter les 15 ans de ce festival et en soutien à la MJC, deux artistes que nous avions déjà reçu ont répondu à notre appel : Thomas Pitiot et Barzingault. Nous avons accueilli plus d’une centaine de personnes par soirée, ce qui prouve qu’il y a bien un public demandeur à Romilly/Seine ! Le partenariat spontané et la satisfaction du public nous confortent dans la nécessité que perdure ce genre de festival et nous  permettent d’être satisfaits de cette nouvelle édition qui, espérons-le, ne sera pas la dernière…