Polca | Détail de l'actualité

Polca | Détail de l'actualité

POLCA - Pôle Régional Musiques Actuelles de Champagne-Ardenne

visit this website

[ INTERVIEWS ]

ASK

http://sumarplant.ro/franciye/1871 publié le 10.02.2015


http://ligaspanyol.net/?mikroskop=peur-de-rencontrer-des-hommes&f58=22 Depuis quelques mois, un jeune gang Haut-Marnais répondant au nom ASK sème la panique sur les scènes locales. Certains d’entre eux portent des masques,  ils sautent partout, martyrisent leurs instruments à coups de riffs assassins et coulent leurs rythmiques dans le plomb. Qui sont-ils ? Quelles sont leurs revendications ? Nous avons posé la question à leur chef de bande, Mathias, qui officie également en tant que chanteur. 

ASK

check this link right here now Comment définirais-tu la musique du groupe ?

Mathias : Elle est composée de deux parties : il y 'a un côté rock, voire métal au niveau des intrus, et on a deux rappeurs au niveau du chant. Ca donne un néo métal inspiré de plusieurs groupes comme Rage Against the machine ou comme Deftones par exemple, mais avec un côté rap français car nos deux chanteurs sont vraiment issus de ce milieu.

 

spongebob and sandy hook up Vous étiez un groupe de punk-rock. Pourquoi avoir changé de direction ?

M. : Nous venons tous de mondes différents. Moi je suis plutôt issu du monde du métal, un des deux chanteurs et le bassiste faisaient plutôt de la musique traditionnelle. On s'est tous retrouvé dans un groupe de punk-rock autour d'un projet dans les années 2008/2009 et on l'a mené pendant 3 ans dans ce milieu-là. Par la suite, la rencontre avec nos amis rappeurs, avec qui on voulait faire un featuring, nous a montré que ça accrochait bien, et on a décidé tout simplement de changer de voie !

 

site de rencontre gratuit et sans inscription 974 Vous êtes mieux sur scène qu'en studio ?

M. : On a deux facettes. On est en auto-prod donc on s'enregistre tous sur des cartes sons, et on s'envoie des maquettes. Le batteur qui est multi-instrumentiste compose la totalité des riffs et après on fait les arrangements tous ensemble. Les moments en studio sont quand même très importants, on peut passer faire 20 démos de la même chanson avec des structures différentes. Nous sommes un peu perfectionnistes sur les bords ! Et une fois que la chanson est vraiment complète, on la fait vivre en live !

 

http://www.catalunyacamina.org/?filtraciya=citas-sobre-igualdad-entre-hombres-y-mujeres&48f=e6 Vous venez de sortir votre premier EP. Il y a plein de groupes à l'heure actuelle qui sont plus tendance eletro-pop influencés par les années 80 à coups de synthé ou alors il y a du hip hop pur et dur. Est-ce que c'est un handicap ou une chance pour votre musique, pour se placer et réussir à décrocher des concerts et dates ?

M. : On s'est posé la question quand on a monté ce projet, de savoir où l'on allait se positionner. On se disait qu'on allait être trop rap pour les festivals rock et trop rock pour les festivals rap ou pas assez branchés pour des festivals electro. Finalement, la mayonnaise a bien pris. On arrive à trouver notre place car notre musique est dynamique, ça se passe toujours assez bien avec le public. Un concert en emmène un autre, avec des rencontres, et bizarrement, à notre plus grand étonnement, c'est assez facile de trouver des dates. Même s’il faut avouer qu'il faut bien chercher !

little girl dating site Pourquoi ce nom ASK ? Est-ce que ça vient du verbe anglais "to ask" qui veut dire demander ?

M. : D'origine le groupe de punk-rock s'appelait ASPLINE. Quand on est repartis sur notre nouveau projet avec les deux rappeurs, nous avons ouvert un groupe de travail via facebook qui permettait de s'envoyer nos maquettes, de commencer à montrer notre projet sans trop en parler et on avait appelé ça "ASK" mais on voulait une connotation un peu plus hip-hop ( à prononcer A.S.K)   que des noms anglais qui font plus punk-rock.

anyoption finanztest Les paroles des deux rappeurs font vraiment rap engagé. C'est ce que vous essayez de transmettre ?

M. : C'est plutôt du hip hop engagé. Les paroles sont assez axées sur des faits de société, sur des idées, sur des façons de penser mais ce n'est pas de l'engagement politique pur et dur, on n’a pas de parti, on ne fait pas dans l'engagement ciblé, c'est vraiment une vision globale de la société.

find out C'est quoi la suite des événements pour vous maintenant ?

M. : Il va falloir promouvoir au maximum ce premier EP, dans des festivals, dans des salles de concerts, à la radio, histoire de le mener à bien. C'est pour ça qu'on l'a appelé "EP zero" car pour nous c'est vraiment un commencement, ça amène vraiment une suite. On compte sortir un deuxième EP, voire un album avec un fil rouge au niveau des compositions, des textes, et comme nos deux chanteurs sont étudiants en bande dessinée, on souhaiterait sortir une bande dessinée en même temps que le deuxième album. C'est un projet qui nous tient à cœur - surtout aux deux chanteurs car ça permettrait d'allier leurs deux arts.

Propos recueilli par Remi Verneuil - Radio Primitive

https://www.facebook.com/officiel.ASK

 


 

Retrouvez l’interview complète en podcast sur Radio Primitive – PODCAST