Polca | Détail de l'actualité

Polca | Détail de l'actualité

POLCA - Pôle Régional Musiques Actuelles de Champagne-Ardenne

rencontre femmes russes pour mariage

[ INTERVIEWS ]

4T(REC)K

http://gtheal.com/?marakanr=match-making-ideas&c8b=30 publié le 07.10.2014


rencontre femme hull Oublier les autoroutes musicales et les chansons formatées, 4t(rec)k vous propose d’emprunter les chemins de traverse avec sa pop fragile et bricolée. S’il existe des mondes parallèles, Sam Callow a trouvé le moyen de les explorer en musique. Rencontre avec un aventurier moderne qui vient de sortir son sixième album.

4t(rec)k

http://melroth.com/?komp=opzioni-bibarie&cb8=61 opzioni bibarie Tu utilises le pseudo 4treck. Qu'est ce c'est ? Un concept, un projet ?

Sam : C'est plutôt un projet d'enregistrement. Quand j'avais 17 ans, j'avais acheté un 4 pistes, quelque chose pour enregistrer sur cassette. Ca a commencé là, pour faire un peu de musique chez moi, pour faire des sortes de maquettes pour un groupe dans lequel j'ai joué qui s'appelle Moriarty. Les morceaux que je faisais sur cassette ça n'avait plus rien à voir avec le groupe, finalement, ça correspondait plutôt à un projet solo. Il y a 7 ans, j'ai commencé à jouer en live avec ce projet là, dans un format homme-orchestre. Il y a des styles différents, chaque morceau est différent, tous les albums sont un peu uniques, puisqu'il y a eu pas mal de temps à chaque fois entre chacun.

http://sckr.de/?farfarem=bar-flirten-frankfurt&7ca=db Je t'ai vu une fois sur scène. Tu avais une petite batterie d'enfant au pied, un ordi qui balançait des sons, tu jouais de la gratte et du banjo. C'est toujours ce format là ?

S. : En live, oui, c'est plus ou moins ça mais ça change un peu. Mais je vais peut-être revoir le nombre d'instruments sur scène pour faire plus simple, et peut-être essayer de faire des choses plutôt avec des sons manipulés en direct. Je vais jouer à la Cartonnerie le 14 novembre pour une soirée de Partycul System. Pour cette date je vais essayer de faire un peu les deux, à la fois un format homme-orchestre et aussi des morceaux que je fais sur ce nouvel album qui sont un peu plus électroniques. Je vais faire un mix avec du chant et des manipulations sonores.

click here to find out more Qu'est-ce que tu réponds généralement quand on te demande de définir ton style ?

S. : J'utilise des fois le terme lo-fi, même si ça ne l'est plus vraiment car maintenant j'enregistre sur l'ordinateur. Sinon je dis experimental pop, quelque chose comme ça peut-être, ou tropical pop. Enfin je ne sais pas en fait, c'est difficile ! (rires) Je dis souvent aussi Homemade pop.

look at this site Ta musique est quand même un peu décalée. C'est assez étrange ce que tu fais. Est-ce que c'est ton côté anglais, le côté un peu surréaliste ?

S. : Je ne pense pas que ce soit anglais, ce côté là. C'est peut-être parce que j'ai grandi avec plein de styles de musique différents. Je m'inspire aussi des musiques exotiques, musiques du monde. Je trouve ça très intéressant, par forcément les musiques du monde trop produites mais les sons plus cachés, par exemple ceux des collectionneurs de musique folk, musique traditionnelle... J'aime aussi beaucoup Moondog, qui est un compositeur américain qui joue un peu avec les contretemps, les sons décalés.

http://penandbell.com/?flmiset=documentaries-about-internet-dating&cc8=b9 Alors ta musique, c'est une musique pour danser ? http://godswayradio.com/?rtyt=recherche-femme-camerounaise-pour-mariage&cae=8e A écouter sur un sofa ? De la musique super classe ?

S. : Je pense que c'est plutôt de la musique pour danser. Maintenant, j'ai envie de faire bouger les gens. Souvent, dans mes concerts, c'est juste des gens qui me regardent alors ça serait cool de voir des gens qui dansent un jour. Sur cet album, c'est surtout des morceaux qui s'inspirent de la musique dance des années 90 donc j'avais ça dans ma tête de faire ce style de musique.

http://bossons-fute.fr/?fimerois=site-de-rencontre-d%27amour&d1e=eb Est-ce qu'être anglais à Reims te permet de garder ce côté décalé et différent finalement et de ne pas te ranger dans un style de musique particulier ?

S. : Oui c'est possible ! J'ai une identité particulière, je suis Sam l'anglais pour tout le monde, tout le monde le sait d'ailleurs parce que j'ai un petit accent ! Je n'essaie pas vraiment de faire un style et je suis heureux de ne pas être rangé dans un seul style, ça ne me mettrait pas très à l'aise d'être lié à un seul style de musique.

Propos recueillis par Remi Verneuil
Photo : Marie Do – scenpix51

http://4treck.bandcamp.com/


 

Retrouvez l’interview complète en podcast sur Radio Primitive – PODCAST