Polca | Détail de l'actualité

Polca | Détail de l'actualité

POLCA - Pôle Régional Musiques Actuelles de Champagne-Ardenne

http://locus-studio.com/?privet=lugares-para-conocer-mujeres-en-internet&ed8=c2

[ INTERVIEWS ]

SAPRISTI ! FÊTE SES 20 ANS

opcje binarne a prawo publié le 29.05.2014


More Bonuses L’association Ardennaise Sapristi! a fêté ses 20 ans lors d’une très belle soirée le samedi 19 avril à la MJC Calonne de Sedan avec High Tone en tête d’affiche. Après des années d’activisme et de passion pour faire vivre les musiques actuelles dans les Ardennes, est-ce l’âge de la maturité et de la raison ? Nous avons posé la question à David Manceaux, fondateur et président de l’association.

Sapristi ! fête ses 20 ans

https://planetdevon.com/malkoni/6796

https://www.gostatewide.net/marderos/661 rencontre femme ozoir Depuis l’interview des 15 ans dans le Zic Boom N°43, ça n’a pas été de tout repos pour l’asso ! Qu’est ce que tu retiens de ces 5 dernières années ?

quiero conocer mujer boliviana David : Intéressant ce « petit » retour en arrière, rassurant aussi ! Fait rare pour une asso de cette taille, Sapristi! a connu beaucoup de belles étapes entre sa 15ème et 20ème année avec tout d’abord l’installation d’un studio d’enregistrement qui rencontre un vif succès auprès des artistes ardennais puisque plus de 10 formations locales ont déjà pu profiter de nos services. Nous avons aussi vu l’ouverture d’une nouvelle salle de spectacles au sein du nouveau Pôle Culturel de Sedan, certes partiellement équipée mais avec une jauge de 450 places. Nous y avons donné non seulement douze magnifiques concerts mais avons aussi organisé plus d’une dizaine de résidences d’artistes locaux depuis mars 2012 seulement. Il y a eu l’annonce de la création d’une SMAC à Charleville-Mézières et notre participation active aux actions de préfiguration. Nous avons aussi assisté au développement au niveau extra-régional d’artistes proches de l’association comme Most Agadn’t, Helper ou Baptizein. Enfin, et comme depuis toujours, quelques bénévoles ont professionnellement trouvé leur voix en s’impliquant dans la vie de Sapristi!

http://sevenhillsglass.com.au/?mikstyis=recherche-une-fille-serieuse&e7d=b3 Le paysage des musiques actuelles a également considérablement changé dans les Ardennes. Quelle est ta vision sur les récents changements ?

D. : Tu parles du phénomène de la disparition des petits festivals. C’est un phénomène indéniable qui m’attriste vraiment. Je vais commencer par ça avant de finir par plus positif. Effectivement en quelques années, le département a vu disparaître, se mettre en sommeil ou changer de programmation de nombreux festivals de Musiques Actuelles : Douzy’k, La Cassine, Festimeuse, la Petite Musik… pour ne citer qu’eux. C’est vraiment dommage car ces événements étaient à la fois un bon moyen d’expression pour les artistes locaux et de véritables outils de découvertes artistiques car ils s’adressaient à un public dépassant le cercle des mélomanes avertis. Sans parler du lien social et des chutes d’a-prioris intergénérationnels. Les raisons étant multiples et variées selon les cas, il est compliqué de donner rapidement des explications, citons en vrac : le dépeuplement et la paupérisation du département, la quasi absence d’intérêt de notre Conseil Général sur ce secteur culturel, l’attraction de festivals plus « importants »  et les choix financiers qui en découlent, la course aux enchères des tourneurs d’artistes d’envergure nationale ou internationale, le manque d’actions à long terme envers le jeune public…
D'un point de vue plus optimiste, le projet de Smac à La Macérienne a donné un véritable second souffle sur notre secteur d’activités évidemment à Charleville mais aussi à Sedan. Même s’il nous reste quelques soucis de coordination de programmation, nous avons réalisé cette grande agglo bien avant qu’elle ne soit officielle. Les contacts entre acteurs des 2 cités sont continus et constructifs, en témoigne « le mois de la soul » organisé en mars dernier  qui réunissait entre autres les 2 collectivités territoriales, la communauté d’agglo, l’AME, le Flap, le CSC Dhôtel, Sapristi!. Les actions de préfigurations menées par Marie-Laure Brizet et Eric Belkhirat nous permettent d’être à la hauteur de nos envies en termes de diffusion d’une part et de soutien à la création locale d’autre part. En clair, côté concerts, leur soutien financier nous permet de garder une liberté de programmation axée sur la découverte de nouveaux talents ou sur des esthétiques que peu d’autres abordent dans le département ou en région. Pour ce qui est de l’accompagnement des pratiques amateurs ou pro, nous sommes désormais en mesure de proposer des conditions d’accueil et de travail que nous ne trouvions pas avant dans le département.

buscar citas en internet Quels sont les attentes de Sapristi ! autour du projet de la SMAC de l’agglomération Charleville/Sedan ?

D. : Evidemment nous attendons beaucoup de cet équipement et de la politique culturelle qui devra être en adéquation avec le potentiel de ce dernier. Comme dit précédemment, nos compétences ont été reconnues par les responsables de la préfiguration. Nous travaillons donc avec eux à un partage des missions d’une Smac à l’échelle de la communauté d’agglomération de Charleville-Mézières / Sedan. Il va sans dire que La Macérienne restera la maison mère mais nous espérons garder un volet de diffusions comme nous le faisons actuellement, environ 6 concerts par an et surtout accroître  nos moyens dans le développement des musiciens du cru. Des studios d’enregistrement et de répétitions pourraient ainsi voir le jour dans la cité de Turenne avec un ou deux encadrants.

http://sport-hippique.nl/malynok/4112 Au regard de ces 20 ans, comment est-ce que tu envisages les prochaines années ?

D. : Avec le recul, je pense que cette asso, cette famille, ne s’est jamais posée ce genre de questions. Attention je ne veux pas dire que nous avançons tête baissée telles des crêtes hirsutes post-77 vers un futur qui n’existe plus ! La sagesse et certains murs économiques ont d’ailleurs su nous en empêcher... Plus sérieusement, nous avons toujours envie de FAIRE et de bien FAIRE. Avec curiosité et convivialité, avec investissement collectif et désintéressement personnel, avec des artistes motivés et un public curieux… Tu auras compris que nous continuerons avec cette même philosophie et que notre place dans la future SMAC sera déterminante pour notre avenir à moyen et long terme.

Photo 1 : l'équipe Sapristi presque au complet
Photo 2 : High Tone à Sedan - Crédits : Damien Camus / Darkroom

www.facebook.com/assosapristi